Revoir la fin du point de vue de Takashi-kun.

Simplification : évocation sentiment sur le chemin du temple où Kaiko (souvenir) se régénèrent. Sasada évoque sa nouvelle collègue. Kaiko partie pendant un an à la recherche d'Amélia. Mais revient bredouille. Tous sont désespérés surtout Takashi-kun. Amélia revient d'elle même.

 

L'air était frais et la forêt calme. Son kimono était un peu juste, mais Taki-san avait reussi à le rajuster et il lui en était extremement reconnaissant, après tout ce n'était pas de sa faute si il avait tant grandi en un an seulment. Un an déjà ... Il était content que ses amis soit la pour le soutenir. Il aurait bien voulu bénéficier de se soutient la dernière fois. En se jour, Takashi-kun se rendais au temple de Kaiko, le coeur lourd. Amélia avait été d'un grand soutient pour lui mais depuis qu'il avait commencé à la chercher en tant qu'humaine il lui ait apparu qu'il ne savait rien sur elle, jusqu'à son nom de famille. Un prénom tout au plus et un visage. Takashi avait aussi envisagé la possibilité qu'Amélia est perdu la notion du temps  qu'elle avait vecu beaucoup plus longtemps sous cette forme mi-humaine mi-yokai, mais dans ces conditions cela voudrai dire qu'elle pourrai être morte de veillesse peu de temps après son reveil. Si tant est qu'elle ne soit pas morte sur le coup. Mais Takashi ne voulais pas admettre une telle possibilité, même si il s'agissait de la plus plausible.

D'une certaine façon Takashi en voulait à Kaiko, mais, si elle n'avait pas sauvé Amélia il y a plusieurs années, ils ne se seraient jamais rencontrés. Tout le monde était si péssimiste, ils n'arretaient pas de dire à Takashi qu'il devait faire son deuil, comme avant, et ne pas vivre dans le passé. Même ses amis yokai avait fini par si mettre, "les humain sont si fragiles" disaient ils. Mais Takashi croyais fermement au retour d'Amélia et il y avait une raison à cela.

Quelque mois après la fameuse bataille, un yokai était venu s'installer dans le petit hautel au milieu de la grande clairière. Furieux, Takashi-kun avait tenter de le chasser, mais lorsque celui ci vit sortir le yokai il ne pu se résigner à le frapper. Cette chevelure blanche, cette aura. Kaiko c'était avérré être la yokai lié à Amélia, depuis sa naissance elle la suivait et la protegeais. Ces dernier temps leur lien avait été quelque peu modifié et aujourd'hui il était brisé. Mais ce qui redonnait espoir à Takashi-kun c'était que Kaiko avait encore en mémmoire quelques souvenirs de la ville natale d'Amélia. Elle était donc partie en voyage pour la retrouvé.

Aujourd'hui, cela fait éxactement un an qu'Amélia a sauvé Takashi-kun et les autres exorcistes du géant, et par la même occasion avait disparut. Kaiko avait aussi promis Takashi-kun de revenir ce jour là. Et elle tint sa promesse.

Lorsque Takashi-kun arrivat à la clairière il aperçut tout de suite Kaiko, elle était entouré de Tanuma et de Taki. Plein d'espoir et impatient Takashi-kun courat dans leurs directions. Ils l'aperçurent, Tanuma tourna vers lui un regard inquiet. Il n'en fallu pas plus à Takashi-kun pour comprendre. Kaiko avait la tête baisser et le regard sombre, Taki l'avait pris dans ses bras commme pour la consoler.

- Je l'ai cherché de partout ! Quand j'ai enfin reconnu le pont où avait eu lieu son premier accident, je me suis souvenue de plein de choses ! Sa maison , son lycée, ses parents, ses amies ! Mais rien ! Rien de rien !

- Ce n'est rien Kaiko. Tu n'y peut rien. C'est une grande ville et en plus il n'y avait personne pour t'aider. J'irai moi aussi.

- Non, tu ne comprend pas. Si je ne peux pas la trouver, alors toi non plus.

- Comment ça ? Qu'est ce que tu veux dire ?

- J'ai retrouvé mes pouvoir Takashi-kun. Je peux lire les mémoires des gens. Sa famille... Ses amis... Ils ... Ils n'ont aucun souvenir d'elle.

- Comment ... Commetn est ce possible !?

- Je crois... Je crois que c'est de ma faute. (Kaiko éclatat en sanglots) Quand ... Quand je lui ai sauvé la vie... Je l'ai... en quelque sortes... Tué.

- Impossible ! Elle était là ! Elle était vivante !

- Non. Takashi-kun écoute. Ce jour là, Amélia est morte.

- Non ... non ... C'est faux, je ne peut pas y croire.

- Tous ce que j'ai fait c'est conservé Amélia et ses souvenirs et que je suis devenus comme elle, en oubliant même ma veritable nature.

- Non ... Impossible... Amélia ... Pourquoi ...

 

Fin