Un jour Matoba-san vient proposer un contrat à Takashi-kun : il avait besoin de ses pouvoirs pour tuer un géant qu'ils avaient reveillé il y quelque temps de cela. En effet, Takashi-kun était là se jour là et avait été bléssé, mais Matoba-san leur appris qu'ils avaient réussi à scéllé temporairement le monstre. Malheureusement les enchantement ne tiendrait plus très longtemps il fallait agir vite et le detruire une bonne fois pour toute. Amélia si opposa fortement et Takashi-kun était de son avis. Ils avait appris à se méfier de cet exorciste. Mais Matoba-san disposait d'un grand pouvoir de persuation et su trouver les bon mots pour convaincre Takashi-kun. Des vies humaines était en jeu. Amélia voulait le rescéllé, mettre la vie des exorcistes et de Takashi-kun en jeu comme ça n'était pas humain.Cela lui semblait beaucoup trop dangereux, il y avait d'autres moyens plus efficace et qui ne nécessite pas la mise en danger de Takashi-kun pour se débarrasser du géant. Malgrés les arguments de Matoba-san, Amélia semblat l'emporter sur Takashi-kun et celui ci refusa son aide à Matoba-san espérant que celui-ci abandonnerait.

C'était dans la nature de Takashi-kun de vouloir aider son prochain, même Matoba-san. Et ses vies qui étaient en jeu Amélia se senti un peu mal d'avoir empêcher Takashi-kun de faire ce qu'il voulait. Amélia avait pris congé de Takashi-kun pour s'installerchez Tanuma-san où il y avait plus de place. Mais elle continuait de lui rendre visite très souvent. Et d'ailleurs, elle avait décider de rester à ses côtés le jour ou les Matoba voulaient se battre contre le géant. Elle arriva chez les Natsume avec quelque patisserie françaises pour se faire pardonner de lui avoir forcer la main. Mais lorsqu'elle arrivé chez lui, ses parents lui apprirent que Takashi-kun était parti le matin même avec Natori-san et un autre homme dont la description ressemblait étrangement à celle de Matoba-san.
Amélia fu prise de panique. C'était la première fois que Takashi-kun ne c'était pas confié à elle. C'est beaucoup trop dangereux, il risque de se faire tuer. Amélia était horrifié et cela se lisait si bien sur son visage qu'elle inquietat les parents de Takashi-kun. Elle avait perdu Takashi-kun, il ne lui fesait plus confiance, elle avait été trop autoritaire avec lui. Après tout elle n'était même pas humaine alors pourquoi l'aurait-il écouté. Il ne l'écoutait pas comme Mila. Ce pessimisme légendaire, cette noirceure, cette distance comment voulait-elle que Takashi-kun l'écoute. Les amis ne sont que des passe temps, se souvint-elle, les sentiments sont faux. Et dire qu'elle avait oublié quelque chose qui lui semblait si évident autrefois. Tu es un fantôme. 

Soudain, la terre se mit à trembler, ce fut bref. Mais Amélia compris immédiatement ce qui est en train de se passer, le géant devait être en train de prendre le dessus et allait bientôt arriver pour ratisser la ville. Elle se précipita dans sa direction. Elle avait peut être une chance de sauver Takashi-kun meme si elle ne pouvait rien contre le géant. Tout le temps qu'elle courrait elle revivait les circoonstances de l'accident. Tu es né pour mourrir. Amélia sentit à nouveau ce vide l'envaïre. Mais cette fois ci il ne pouvait pas s'agir du yokai qui l'a protégeait puisqu'elle mourrirrait instentanement. Hors elle était toujours en train de courir entre les arbres. Le temps qu'elle arrive sur les lieux deux autres tremblement de terre avaient déjà secoué la région. Mais cela n'était rien face au désastre qui entourait le géant.

Des morts de partout et un bazar pas possible de toute sorte d'incantation, des cercles, des armes... Et le géant au milieu des derniers survivants qui tentais de l'arrêter. Soudain avec un grand geste de la main le géant attrapa l'un des hommes. Takashi-kun ! Il va le manger à cause de son pouvoir ! Mais avant qu'elle n'est penser à quoi que se soi un éclair sorti de nul part et assoma le géant. Enfin l'un des sort avait marcher. Elle se rapproche des survivants et apprend que l'exorciste peut répéter deux fois le sort. Cela lui laissera un peu de temps pour réfléchir. Elle apprend d'un autre exorciste que les géants sont en faite des yokai comme les autres mais des évènements atroces comme les guerres passées les rendent maléfiques et puissant. Ils ont sous estimé celui ci. L'éclair est déjà retombé une fois sur le géant mais cette fois-ci il c'est relevé beaucoup plus rapidement et le troisième éclair ne lui fit presque rien.
Amélia n'a désormais plus qu'une solution si elle veut sauver Takashi-kun.
Alors elle attrape deux flèches, demande aux autres de distraire le géant le temps qu'elle monte jusqu'à sa tête. Avec l'adrénaline Amélia grimpe rapidement jusqu'au hanche. Elle attrape une main au passage et courre le long de son bras jusqu'à l'épaule. Soudain le géant pousse un cri abobinable, Amélia fait volte face. Quelqu'un a touché la main dans laquelle Takashi-kun était pris. Ils étaient à présent au sol et d'autres survivants prenais soin de lui. Amélia aurait voulu redescendre pour voir comment il se portait et s'il était vivant. Mais pour lui et pour tout les autres elle devait continuer, elle était si proche du but. Le géant pris conscience de sa présence et tenta de la faire tomber mais elle s'agrippa. L'occasion se présenta et elle lança une des ses flèches dans l'oeil du géant. Cette distraction lui permis d'atteindre son front.

La tâche allait être rude, Amélia le savait. Elle espérait avoir emmagasiné assez du pouvoir de Takashi-kun pour réussir se prodige. Elle se sentit soudain coupable. Coupable d'avoir autant profité de lui, de son pouvoir. Peut être etait il affaiblit par sa présence, Amélia n'y avait même pas penser. Pourquoi etait elle incapable de retenir la leçon ! Personne n'avait besoin d'elle, a chaque fois qu'elle se rapprochait de quelqu'un il finissait par lui en vouloir.

Soudain quelqu'un poussa un cri affreux, ce qui sortie Amélia de ses pensées. Elle ne pouvait pas voir ce qui se passait, elle ne pouvait pas relacher son emprise sur le géant si elle voulait mener son plan à bien.Elle pris une grande inspiration, se calma et posa son front contre celui du géant afin de se connecter à ses souvenirs. Elle se concentra, vidant son esprit de toutes choses, elle oublia les cris, elle oublia les secousse, le corps du géant, le vent, la douleur dans ses bras. Elle quitta son corps se déconnectant du monde extérieur pour entrer dans l'esprit du géant.

La violence et l'horreur des souvenirs qui l'assayait à présent lui semblait un supplice. La guerre, le sang, la tristesse, la colère, le bruit assordissant des armes à feux et des canons, les cris de rage, les cris de haine, les cris de douleur. Elle avait froid, elle avait peur. Complètement impuisssante, elle voulait que tout cela s'arrète. Mais elle avait beau chercher dans l'esprit du géant, elle ne retrouvait que des scène semblable, plus horrible les unes que les autres. Elle n'avait aucune chance d'effacer tout ses souvenirs abobinable de l'esprit du géant, mais elle sens était douté. Elle du faire preuve d'une extreme concentration pour ne pas céder aux affreux souvenirs du géant et du se lancer dans une quête qui semblait perdu d'avance : chercher une image réconfortante et apaisante qu'elle pourrait faire ressortir, un souvenir heureux. La tâche fut d'autant plus difficile que le passage par des souvenirs atroces était obligatoire. Chaque fois qu'elle tombait sur l'un d'eux, la suprise et l'épouvante l'envahissait et elle devait prendre quelque instant pour pouvoir ce reconcentrer sur l'image recherché, sinon elle finirait pas ramené des souvenir encore plus terrible et cela risquais de le rendre plus fort. Il fallait qu'elle tienne, alors elle repoussa ses souvenirs encore et encore et encore ... Elle était épuisé à force de se battre contre ses souvenirs , chaque fois c'était plus dur et douloureux. Elle allait céder et se laisser aller aux souvenirs atroces du géant lorsqu'elle entendit quelqu'un l'appeler.

Elle n'était plus dans les souvenirs du géant enfin si mais cela ne fesait pas parti du souvenir. Elle fit une pause dans sa recherche, elle entandait toujours quelqu'un crier. Il fallu quelque minute avant que le cris ne se fase plus distinct, et elle entendait à présent distinguetement la voix de Takashi-kun l'appeler. Son coeur se serra et elle la plongea instantanement dans ses propres souvenir. Elle revue tous ses moments qu'elle avait passé auprès de Takashi-kun et se sentiment puissant qui l'avait abandonnée devant la maison des Natsume. Elle se sentait mieux. Mais elle était toujours connecté au géant et se souvenirs revenais la hanter alors elle se repris en main et se concentra non pas sur une image mais sur un sentiment. Et elle reussi à percevoir quelques petites pointes d'amour et de bonheur appaisantes dans ses images atroces. Des compagnons de guerre, des amis, un frère, un pub et une bref victoire, des visage fier qu'elle fit remonter à la surface, au dessus des atrocités pour les atténuer. Et puis une paix. Une jeune fille avec des fleurs dans les cheveux, une amie d'enfance et le soir au coin du feu, une mère aimante et un père soucieux de lui malgré un travail épuisant. Ce géant, non cet homme, avait vécu la guerre et en avait réchappé. Mais la faim et la fatigue avait eu raison du lui. Or son esprit fort de haine et de colère était loin de vouloir quitter se monde, revint hanter le monde des hommes sous la forme d'un espri maléfique aujourd'hui devenue géant. Amélia avait de la peine pour lui. C'était la première fois qu'elle comprenait toute l'ampleur de la colère d'un esprit, ses raisons et ses peine. Alors Amélia fit remonter les souvenirs heureux de cet homme à la surface en les lui fesant revivre. Elle lui fit oublier sa haine, lui dit qu'elle était inutile que rien ne pourrait soulagé sa peine à moins qu'il ne l'accepte.

Jusqu'à présent Amélia tenais sur le front du géant en s'agrippant à quelques mèches de cheveux, en équilibre sur son nez. Mais lorsqu'elle fut déconnecté de l'esprit du géant, elle se rendit compte ses pieds ne reposaient plus sur le nez du géant. Elle devait être en train de tomber pourtant elle avait plus l'impression de voler. Tout ce qui s'offrait à présent à sa vue était la blancheur éclatante du ciel. Elle entendit quelqu'un sangloter, les souvenirs du géant avait à présent complètement disparue. A la place le fantôme d'un jeune homme se dessinat face elle, lui soufflant un "Merci" qu'elle n'entendit pas, mais elle était presque sur que ce qu'il lui avait dit avant de rejoindre enfin le monde auquel il appartenait. Juste après lui une jeune fille au cheveux blancs apparu, elle était pâle et portait un masque. Une larme coulat le long de sa joue et Amélia chuchotat un " Merci "  avant de fermer les yeux, et rejoindre à son tour le monde des mort.

A suivre ...